Turbine de refroidissement F8CMH

 

Voilà un bout de temps que je n’avais pas pris le clavier autrement que pour être au commande du site. Ayant voulu sortir d’hivernage mon moteur avant sa remise en place pour la saison, j’ai rencontré un petit soucis qui aurait pu être plus important.

 

 

 

Chaque fin de saison, comme tout marin respectueux de son matériel, je procède à la révision de mon moteur : vidange d’huile, nettoyage du carburateur, changement des bougies, lubrification des chambres … puis je l’entrepose au sec en attendant le printemps.

Sur un Edel 4 le moteur est en puits. Cela signifie qu’il faut porter le moteur à bord pour ensuite le déposer dans son puits (situé sur l’arrière du cockpit).

Puit moteur edel 4

Pour m’éviter toute mauvaise surprise, une fois que le moteur aurait été remis en place, je procède à une remise en route du moteur. La remise en route consiste juste à plonger le moteur dans un bac remplie d’eau et à le faire tourner pendant 10 à 15mn (le temps que la fumée blanche lié à l’huile déposée dans les chambres en début d’hivernage, disparaisse).

Le moteur à démarrer au deuxième coup de lanceur. Super content, je me suis dit tout roule ya plus qu’à attendre… Ben non !

Quand on démarre un moteur il est de rigueur de vérifier le bon débit de la pissette (sortie d’eau de refroidissement du moteur) et la température de l’eau en sortie (à la main ça suffira, vous aurez du mal à y faire rentrer un thermomètre  !). 

Alors que le moteur tournait au ralenti, j’ai constaté que jet de la pissette devenait de plus en plus faiblard. Un coup d’accélération a redonner un peu de vigueure à la sortie d’eau mais très vite le débit est devenu quasi inexistant . Dans ce cas, on n’insiste pas et on attend pas de serrer le moteur, on l’éteind de suite et on se creuse les méninges pour savoir d’où ça peu venir.

Ayant oublié de contrôler la turbine, je me suis dit que le problème devait certainement venir de là et que son remplacement était inévitable. Me voilà donc parti dans le démontage de l’embase afin d’accéder au boîtier de turbine.

Embase hors-bord Yamaha F8CMH

Embase hors-bord Yamaha F8CMH

Pour démonter l’embase il faut sur ce modèle démonter les 4 boulons

Avant même d’ouvrir le boîtier pour vérifier l’état de l’hélice je vois une sorte de boue sèche sur le boîtier. Je me suis dit que si ce n’était pas l’hélice qui était hs bah ça pourrait bien être la boue qui à finie par sécher et qui obstrue l’arrivée d’eau !

Embase F8 Yamaha

Sur la photo on voit 2 choses importantes : 

  • le boîtier de la turbine
  • Le joint de tube

Le joint de tube est tout aussi important à contrôler que l’hélice de la turbine.

Le joint de tube est la pièce par laquelle l’eau va passer de la turbine vers le tube apporte l’eau pour refroidir le moteur. Si ce tube est encrassé le débit est bien moindre et risque en plus de véhiculer des merdes vers les conduits de refroidissement.

J’ai commencé par faire un bon nettoyage à l’aide d’un chiffon et d’une brosse souple pour enlever le plus gros des dépôts et retirer le joint de tube.

Yamaha F8CMH embase

Pour ouvrir le boîtier et accéder à l’hélice, c’est très simple, il y à juste 4 boulons à déposer (ils n’y sont plus sur la photo)

Hélice turbine de refroidissement Yamaha F8

L’analyse de l’hélice de la turbine ne montre aucune craquelure ni détérioration ! L’hélice tourne correctement en même temps que l’arbre.

Comme le boîtier de la turbine était ouvert, le guide technique du moteur (trouvé sur internet) expliquait qu’il faut graisser sous l’hélice et dans le boîtier.

Turbine de refroidissement hors bord Yamaha

Attention graisser ne veut pas dire y mettre le paquet ! sinon vous aller au devant de problèmes alors qu’il n’y en avait pas.

Graissage turbine de refroidissement

A ce stade mon idée de départ tombait à l’eau  Mon problème de circuit de refroidissement du moteur ne venait pas de là !

L’idée m’est venue de contrôler le thermostat du moteur. Pour le localisé j’ai utilisé un plan éclaté du moteur

Plan moteur Yamaha F8CMH

Sur l’éclaté le thermostat (6) et son capot (4)

Bloc moteur Yamaha F8CMH

Pour accéder au bloc du thermostat, il faut enlever le cache poussière (aucune vis il faut juste le d’éclipser)

 

Pour faciliter l’accès j’ai aussi déboulonner le capot du lanceur à main

Bloc moteur Yamaha F8CMH

Ensuite vient le démontage du capot du thermostat

Et voilà se qu’il y à dans le bloc qui contient le thermostat

Bloc thermostat

D’après vous qu’est ce que la partie jaune ?

Une fois enlevé ça donne ça

Calcaire thermostat

Eh bien c’est du CALCAIRE

 

Pour la suite j’ai été tellement concentré dans la résolution de mon problème que j’en ai oublié de terminer les photos. Peu importe, le principale est de savoir que pour ne pas à avoir à racheter un Thermostat, je l’ai trempé dans une casserole remplie d’eau que j’ai fait chauffer tout doucement afin de vérifier s’il s’ouvrait à partir de 60°C.

Le thermostat s’ouvrait avec beaucoup de difficultés ! J’ai donc suivi les conseils de belle maman qui me dit toujours « le vinaigre blanc, ya rien de mieux pour nettoyer et détartrer ! ». Du coup j’en avais une bouteille en réserve. J’ai donc fait réchauffer ma casserole avec 50% d’eau et 50% de vinaigre blanc , sans faire bouillir pour éviter de flinguer le thermostat.

Et là Oh miracle je voyais un tas de petites bulles qui signifiaient que le calcaire était en cours de dissolution. Après 10mn, il est redevenu comme neuf !

Avant de jeter ce mélange encore chaud d’eau et de vinaigre blanc, j’ai versé ce contenu dans le ‘bocal’ du thermostat pour enlever un minimum de calcaire qui devait certainement y avoir dans les conduits ! J’ai approché l’oreille et j’ai entendu comme une sorte d’émulsion .

Après avoir remonté le tout et redémarrer le moteur pour voir si tout était rentré dans l’ordre, j’ai constaté avec soulagement que la pissette du moteur avait retrouvée toute la vigueur d’un moteur neuf.

Après cette expérience, je recommande à tout ceux qui naviguent en eau douce de vérifier leur thermostat ! . Le guide d’entretien recommande une vérification tout les an .

author image

À propos de Sea You

Vous pourriez aimer aussi...

Comprendre le vent dans les voiles
Instructions et Conseils pour régler votre mât

10 commentaire

  1. (oulala) c’est drôlement bien l’eau de mer :lol:

  2. (ah quand meme !) trop fort JR !
    avec le calcaire y’avait pas du jaune et du blanc d’oeuf ? hihi !! ok je sors…

  3. (Détartrant) D’abord, l’eau de mer est tout autant calcaire que l’eau douce. Le calcaire se dépose partout, les canalisations, les chemises, thermostat, pompe. Il existe des détartrants étudiés pour les moteurs à mélanger dans l’eau de rinçage.
    Le vinaigre blanc est une bonne solution et moins agressif pour les métaux que l’acide chlorydrique. C’est à faire de temps en temps quand cela ne pisse plus beaucoup…

  4. (RE: Révision moteur) j’avais eu aussi un problème de pissette, et avec un coup de compresseur ca avait débouché l’affaire !

  5. (nettoyage circuit) Comme je l’avais signalé lors d’une discussion avec Pascal toutes les années quand je rince mon moteur dans le récipient ou j’ai l’eau qui permet de rincer je mets du détartrant radiateur pour voiture et je fais tourner 30 a 40 min, puis je rince a l’eau claire encore 20 min auquel j’ajoute a la fin 2 litres de liquide de refroidissement ce qui permet de lubrifier et la pompe a eau et le circuit de refroidissement et le calorstat
    Bravo Pascal pour un article encore bien expliqué

  6. (Un bon point pour Pascal) C’est vrai que tu as raison pour le graisse, c’est aussi mauvais trop de graisse comme pas assez
    Quand je vois en temps que garagiste les gens remonter les tambours de frein en mettant de la graisse dans le capuchon qui cache l’écrou
    il n’est pas fait pour ça c’est juste un cache poussière pour empêcher les saletés ou l’eau venir polluer la graisse qui est autour de l’écrou et protéger le roulement

  7. (Pour infos) Faire tourner le moteur a la fin du rinçage avec du liquide de refroidissement ça permet de lubrifier le circuit et d’assouplir les joints en caoutchouc de la pompe (joints toriques et la turbine)

  8. (Un bon prof) Tu as été un très bon prof mon Billy. J’ai retenu tout ton enseignement. ;-)

  9. (Merci) Merci Pascal pour ton article, très instructif et bien détaillé. Il est valable pour tous les HB quelque soit la marque, les problèmes sont identiques et à peu de chose près les plans de dépose et repose se rejoignent.

  10. (pour un yamaha 2T) on peut trouver aussi des informations sur le sujet ici

    http://voilier-love-love.superforum.fr/t809-nettoyer-le-systeme-de-refroidissement-d-un-mariner-yamaha-99-2t

    bonne journée à toutes et à tous

Les commentaires sont fermés.

Canal 16