Barre Edel 600

Faisant suite à mon article sur l’, toujours pour les mêmes raisons, « navigateur solitaire », je me suis penché sur la manière la plus simple et la plus efficace, de bloquer ma barre afin de pouvoir quitter mon poste tout en conservant mon cap.

Sur l’Edel 600 dériveur lesté, le safran est articulé sur deux flasques en aluminium qui reprennent la barre. Il est monté sur le tableau arrière sur fémelots. Dans le cas d’un quillard le principe doit également pouvoir s’appliquer, la barre étant également articulée.

Vue de l’ensemble barre-safran (avec le système en place sous la barre)

Safran Edel 600

J’ai bien un stick télescopique conçu pour bloquer la barre, avec une poignée au bout. Au milieu de la poignée, il y a une gorge en forme de U pouvant se glisser dans des supports solidaires du cockpit. Le stick étant réglable, il permet normalement de tenir le cap. Seulement après l’avoir essayé, son fonctionnement ne m’a pas satisfait.

Je m’explique, je suis normalement à la barre, les réglages de voiles sont bons, et soudainement je dois quitter mon poste. Il faut alors déplier le stick, l’étirer trouver sa position par tâtonnement, le coincer dans les supports. Certes une fois positionné il est assez facile de le régler. Mais tout ceci prend du temps, en général la position est légèrement différente de la position initiale, donc modification du cap et des réglages, avec accentuation rapide d’écart de cap, pouvant, sur un bateau léger, entraîner un empannage ou à un virement, très involontaire. Et ceci d’autant plus que le déplacement d’une personne modifie déjà l’équilibre général du bateau.

Sur le 600 DL la barre est articulée entre les deux flasques support du safran. J’ai exploité cette particularité pour mettre au point le système, fonctionnant simplement sur le principe de l’articulation verticale de la barre induisant une tension sur un bout fixe.

Un bout est fixé d’un coté au balcon arrière, passe dans un pontet sous la barre, continue autour d’une poulie, repasse par le pontet et revient sur le balcon opposé. Le réglage de la tension de ce bout est assurée par un petit coinceur, en fin de course. (Attention les deux petits bouts de la même couleur et qui traînent sur la photo n’on rien à voir avec le système, il s’agit des bouts de blocage et de relevage de la pelle du safran.)

barre france edel 600

Vue de dessous, on voit bien le cheminement du bout (il n’y a pas de croisement).

dessous1

 Détail du pontet qui pourrait tout aussi bien être un boulon ou un écrou à oeil, et de la petite  poulie de récupération, fixés sous la barre.

dtail_barre

Comment cela fonctionne? Lorsque la barre est légèrement relevée, comme la course du pontet est plus courte par rapport aux deux points de base du balcon,  le bout est détendu et coulisse librement sur le pontet et autour de la poulie, n’entravant pas les mouvements de barre.

Bout_dtendu

Lorsqu’on veut quitter la barre en conservant son cap, Il suffit d’abaisser la barre, sans modifier son angle, la course du pontet s’allonge, le bout  se tend jusqu’à se coincer,  résultat la barre est bloquée.

bout_tendu

Soulever, la course se raccourci et la barre est libre. On voit d’après la butée (arrêt de porte en caoutchouc blanc vissé à l’arrière sous la barre) que le mouvement vertical pour libérer la tension n’est pas très important.

Blocage de barre franche

Seul deux réglages initiaux sont nécessaires: la tension du bout pour que la barre reste bloquée en position basse, et le papillon d’articulation de la barre, de manière à ce quelle reste toujours dans une position, ni trop dur ni trop souple. Une fois ces réglages effectuées, le système est opérationnel, d’une très grande simplicité d’usage. Selon les conditions de navigation il suffit le cas échéant d’augmenter ou de diminuer la tension en agissant sur le coinceur.

Avec mon système tout est simple, pas de molette à tourner, pas d’encoche à enfiler, il suffit d’appuyer un peu sur la barre et elle devient dure jusqu’à se bloquer, soulever et elle se libère, en quelque point que ce soit. A tout moment on peux reprendre la main en cas de nécessité, ou pour modifier sa trajectoire. Le système fonctionne également pour bloquer la barre lors de la mise à la cape. De plus on peut utiliser le blocage et le déblocage à distance avec le stick.

A présent on peut aller se faire un petit café tranquillement!

author image

À propos de aralalda

Vous pourriez aimer aussi...

12 commentaire

  1. (Top) j’ai eu l’occasion de barrer le bateau d’Henri, et je peux dire que ce système est ultra simple à monter, et à utiliser..
    Je recommande !
    Une très bonne idée…

  2. (Simple et pas cher !) Voilà effectivement un système simple à mettre en place et valable quelque soit le model de voilier à barre franche.

    Petite question complémentaire pour Henri : Qu’appels tu papillon ?

  3. (Super) Une superbe réalisation et tres utile quand on n’a pas de pilote ;)

  4. (Ecrou papillon) Pour Pascal, c’est tout simplement l’écrou de serrage de l’axe de barre.

  5. (bravo henri) Encore une bonne idée que je vais utiliser pour Rubis , merci

  6. (A essayer sur mon quillard) Merci Aralada pour cette nouvelle astuce :roll:
    Devant la simplicité du montage,Je vais essayer de l’appliquer sur mon EDEL.
    Cependant, sur un Edel 665 quillard à safran suspendu, la barre est vissée dans une pièce en alu moulé sans possibilité de régler la « dureté » de l’articulation verticale, je vais quand même essayer le montage et je verrai si ça fonctionne
    Merci de nous faire partager tes astuces. :D

  7. (video retrouvée) Bonjour à tous,
    je l’avais promis, la voilà
    http://vimeo.com/21474740

  8. (Excellent) Bravo pour cette invention!

  9. (RE: Blocage de barre Edel 600DL) Le système est astucieux, j’ai monté sur mon Edel IV un blocage de barre un peu sur le même principe, le blocage se faisant par un petit tacquet coinceur vissé de chaque côté de la barre dans lequel passe mon bout (principe qu’on retrouve sur les dériveurs). Naviguant seul, le blocage de barre me sert également pour quitter ma place de port lorsqu’il y a du vent. Je me mets en marche avant le nez contre le parbat du ponton barre bloquée à contre pour plaquer le le côté contre le cateway ce qui me permet de défaire mes amares tranquillement de revenir à la barre et de partir en marche arrière

  10. (RE: Blocage de barre Edel 600DL) Voilà , Rubis a le « système de blocage de barre Henri » et cela fonctionne ; (Rubis a aussi le bout dehors)Merci encore

  11. (ingenieux) je viens de poser ce système sur mon edel 665 quillard et ça à l’air de fonctionner impeccablement , a vérifier en navigation …
    merci Henri ! :roll:

  12. (un nouvel adepte du blocage de barre HENRI) C’est fait ! J’ai installe sur mon edel 6 cet astucieux blocage de barre (tres bien decrit par Henri).
    Ca fonctionne tres bien. Merci Henri pour ce systeme qui va beaucoup m’aider a moindre cout.

Les commentaires sont fermés.

Canal 16