•  remorque edel4On peut avoir besoin de deplacer de quelques dizaines de cm son voilier sur sa remorque : antifouling, traitement de la coque ou tout simplement ajuster le poids au timon de l’ensemble.

Autant avec mon ancien edel 2, quelques coups d’épaule avec la remorque « cassée », ça passait, mais avec un voilier de plus d’une tonne ?

J’avais besoin de reculer le bateau, pour ajuster le poids sur le timon apres le changement de moteur, le nouveau mouillage, …

Pour l’avancer c’est la même démarche (et plus facile). 

Bon il n’y a pas de secret, il faudra un palan. Un du style « costaud », avec chaîne 
palan

 On commence par caler les roues de la remorque, frein à main de la remorque en mode « on » ou, pourquoi pas, atteler à la voiture. 

roue

Le « point de tire » sur le bateau est le point le plus délicat a déterminer. C’est là tout l’intérêt de l’astuce.

J’utilise une sangle afin de ne pas abimer la coque et, pour éviter qu’elle ne glisse ,  je la bloque verticalement  avec un bout (une corde quoi !) :
sangle

Sur la photo, l’ensemble est en tension, mais à l’initiale la corde plaque la sangle sur le haut du saumon (la quille). Pensez à bien tendre cette dernière car vous voyez que ça travaille !

bout sangle

Accrocher le palan au bout de la sangle, enfin dans mon cas, la rallonge de la sangle car celle-ci est trop courte.

Un petit rappel, le noeud de chaise permet une très bonne tenue tout en étant très facilement enlevable quand il n’est plus sous tension.
 

palan 2

 

L’autre extrémité du palan doit trouver une accroche solide, comme une voiture. Ne pouvant mettre la voiture derrière le bateau, je m’accroche à un petit bricolage (qui a dut être retouché plusieurs fois avant de tenir).

Pensez à vous accrocher à la même hauteur (voir plus haut) que le point de tire sur le bateau et bien dans le même axe !

palan

bien tendre le tout avant d’attaquer car la longueur de tire du palan n’est pas infinie.

palan

 

Quelques fois, vous avez beau tirer sur le palan et rien ne se passe. Quand tout est bien tendu, donnez quelques coups d’épaule sur la coque afin de balancer le bateau de gauche à droite et là, il va reculer de quelques centimètres. Renouveller la manoeuvre si nécessaire.

Bien sûr, si vous le reculez trop, la remorque va basculer 

Faites très attention, pensez toujours que ça peut lacher, donc limitez les risques ! (par exemple, l’échelle était là pour arrêter le poteau s’il ripe de son logement)

author image

À propos de Sea You

Vous pourriez aimer aussi...

Floquer une voile

2 commentaire

  1. (pour le meme pb) J’avais prepare une rehausse pour les bequilles, soulevé le bateau avec un cric roulant, bequillé, et deplacé le ber.
    Mais, plutot que de répéter l’opération, bateau en équilibre (bonjour l’angoisse), après, je me contentais de soulever alternativement un coté, d’attendre le séchage, soulever l’autre, etc.
    Certes, l’aspect fini s’en ressent un peu. Ce n’est pas bien grave, c’est sous la ligne de flottaison.

  2. (Plus simple et souvent utilisé.) Il y a une méthode bien plus simple pour règler le bateau si les rouleaux sont graissés.
    Prendre une sangle de 50mm à cliquet 4T, la crocheter d’un coté sur l’arrière de la remorque, la passer devant le saumon, crocheter le cliquet sur l’autre coté et commencer à enrouler. ça recule tout seul.
    Même sytème pour avancer. Un bout sur chaque coté est nécessaire pour assurer la stabilité.

Les commentaires sont fermés.

Canal 16