Turbine de refroidissement moteur F8C YamahaComme tout le monde le sais, la turbine de refroidissement est un élément clé du moteur. Elle doit être inspectée et changée (si nécessaire) avant chaque début de saison. Parfois, il arrive que ce contrôle ne nous mette pas à l’abri d’un problème durant la saison.

 

 

 

 

 

Vu le prix d’un moteur, j’apporte un soins tout particulier à l’entretien du moteur dès que le bateau est mis hors d’eau pour la période d’hivers. L’an passé j’ai donc inspecté la turbine sans constaté de durcissement ou de craquelure au niveau des pales. J’an ai aussi profité pour  re-graisser la turbine. Pourtant, durant la saison j’ai constaté que la pissette (filet d’eau à la sorite du moteur) était légèrement saccadée et ne présentait pas un flot continu. Par sécurité et avant que le moteur ne soit plus refroidi, j’ai acheté une nouvelle turbine pour l’avoir à bord au cas ou…

N’utilisant le moteur qu’en arrivée et départ du mouillage ou du ponton, j’ai pu terminer la saison comme ça en prenant soin de vérifier de temps en temps la température de l’eau d’écoulement.

Si vous souhaitez réaliser vous même l’entretien et l’hivernage de votre moteur voici comment procéder

Matériel nécessaire

 

  • Clés à pipe ou douilles (pour démonter l’embase du moteur et la boite de turbine)
  • Graisse marine (résistant à l’eau)
  • Tournevis
  • Brosse (pour ne nettoyage)
  • Turbine neuve
  • Vinaigre blanc ou acide chlorhydrique à 23% pour enlever le calcaire sur l’arbre du moteur.
  • Manuel du moteur (si vous l’avez)

Etape 1 : Démonter l’embase

Avant de dévisser les vis d’embase vous devrez désolidariser la tige de l’inverseur.

Dévisser la vis et la contre-vis de blocage. Si l’accès à la vis est difficile, vous pouvez actionner la marche avant afin de faire descendre la tige.

 Embase F8C Yamaha

 

Après avoir dévissé les 4 vis l’embase va se désolidarisée du moteur et vous obtiendrez ceci 

Embase F8C Yamaha

Là vous l’aurez compris, c’est après avoir totalement nettoyé le tout à la brosse !

 

Etape 2 : Démonter le boitier de turbine

Pour démonter le boitier et comme le montrer l’éclaté du moteur, il vous suffit de dévisser là aussi 4 vis !

turbine de refroidissement F8C Yamaha

Une fois le boitier démonté, on accède enfin à la turbine :

Boitier turbine refroidissement F8C Yamaha

Turbine F8C  F8CMH Yamaha 

Mon diagnostique fut le bon. A l’inspection de la turbine en fin de saison, une des pâles était cassée ! Ce qui expliquait le jet saccadé de la pissette que l’on peut constater sur cette vidéo prise durant la saison.

https://youtu.be/opEjEZ8QmSY

Etape 3 : Remplacer l’hélice de la turbine 

L’hélice s’enlève en la faisant coulissée le long de l’arbre d’hélice moteur. Toutefois de la matière voir du calcaire peut empêcher l’hélice de coulisser. C’est à ce moment là que l’on utilise, soit du vinaigre blanc chaud (soit de l’acide) pour nettoyer l’arbre. 

Un petit conseil pour faciliter la glisse, mettez un coup de WD40 sur l’arbre et l’hélice viendra toute seule. Ensuite il vous suffit de remettre en place la nouvelle hélice. 

L’hélice doit être mise en place en respectant le sens afin de faire coïncider l’ergot de l’arbre à la fente de l’hélice que l’on voit sur la photo ci-dessous

F8CMH Yamaha turbine de refroidissement

Hélice de turbine de refroidissement moteur F8C

En mettant en place la nouvelle hélice et avant de refermer la boite, pensez à graisser les éléments, tel que le montre l’éclaté du moteur montré plus haut.

Embase F8C Yamaha

 

Dernière étape : Remonter l’embase

En re-montant l’embase sur le moteur Faites bien attention à faire rentrer le tube noire en caoutchouc dans le conduit (tube) qui permet de refroidir le moteur. Cette partie là doit être graissée mais n’en mettez pas trop sous peine de colmater les conduits de refroidissement.

Il ne vous restera plus qu’a remettre en jonction la tige de l’inverseur comme nous l’avons vu au début de cet article.

Enfin avant de passer à l’étape vidange, il vous faudra placer le moteur dans une cuve improvisée afin de le faire tourner durant quelques minutes. Ceci vous permettra de contrôler que la pissette (jet d’eau en sortie de moteur) et vous permettra de faire chauffer légèrement l’huile pour mieux vidanger.

En réalisant vous-même ces travaux, cela vous donnera une meilleure connaissance de votre moteur et vous permettra de mieux détecter un problème lié au refroidissement. Et puis, reconnaissez tout de même que ce n’est pas bien compliqué. Aller lancez vous.

 

author image

À propos de Sea You

Vous pourriez aimer aussi...

Venir à bout des lichens sur le pont, sans effort
Avarie sur un speedo
Contrôler les roulements de sa remorque

2 commentaire

  1. (retour d’expérience) qu’il est bon de rappeler les bonnes pratiques.
    j’ai eu aussi par le passé le même type de désagréments.

    une turbine qui explose et c’est le refroidissement qui ne se fait plus! bilan, 1/4 de mile dans le port et un moteur qui fini par serrer, retour à la rame et fin de mission!

    depuis, chaque année, je démonte, contrôle et change s’il le faut. je démonte aussi les flasques sur le haut moteur pour nettoyer; cette année, la récolte fut riche en sable fin.

    à ne pas oublier, au remontage de la turbine, orienter les pales dans le sens de rotation, cela évitera des torsions inutiles.

    bon bricolage!

  2. (turbine a remplacer) même si on ne tourne pas beaucoup au moteur, il est vivement conseillé de changer la turbine régulièrement, au moins tous les deux ans, voir tous les ans pour éviter cela. Le prix d’une turbine n’est rien par rapport aux dommages causés par un mauvais refroidissement. De plus le démontage régulier de l’embase évite aux écrous de se gripper et donc de casser lors d’un futur démontage. Une turbine en apparence bonne, peut s’avérer cependant inefficace, car trop déformée, raide ou usée

Les commentaires sont fermés.