Voici quelques années que j’ai changé ma dérive, depuis je n’ai jamais eu à revenir dessus.

Mais un jour en repensant à la construction j’ai un doute !

Et si l’eau depuis s’infiltrai par l’intérieur du puits de dérive et imbibait toute la grenaille ferreuse ??

Horreur, je ne m’en apercevrai que le jour où je verrais mon saumon éclater par le lest gonflant de rouille ! Et là bateau foutu !

En plus j’ai cette année mon câble de relevage qui a largué il aura tenu plus de 10 ans (voir article de l’époque) donc cette année : dérive !

Je tiens par l’occasion à dire qu’une casse du câble de relevage peut avoir de lourdes conséquences si le bateau échoue tous les jours, comme le mien, car lors de la repose (marée descendante) le L qui sert de guide dérive basse et où se trouve fixé le câble, peut ne pas venir dans le puits mais se mettre de travers et le bateau échouer dérive sortie de son logement ce qui occasionnera une torsion de celle-ci… Si cela vous arrive il faut passer une sangle à cliquets sous le bateau relever la dérive et la maintenir en position haute dans son puits jusqu’à sortie de l’eau.

Donc dépose, contrôle, changement du câble de relevage.

Déjà ouf de soulagement, Mr Edel avait bien pensé le lest car la grenaille ferreuse a été enrobée de résine lorsqu’elle a été coulée donc pas de soucis d’infiltration et de corrosion profonde. Mais bon je choisis de refaire le trou de l’axe propre avec une ceinture de résine époxy chargée autour pour bien isoler cette cavité où se situe l’axe et les écrous qui prend normalement l’eau par le passage de l’axe à l’intérieur de puits.

Pour le relevage j’ai opté pour du textile dyneema de 8 gainé, d’ailleurs j’ai dû faire une épissure sans gaine au niveau de l’œil sinon trop d’épaisseur, il n’y a pas de ragage car j’ai poli le trou de dérive façon anneau antifriction. 

Pour le blocage j’ai fait une buttée avec un petit bout de gaine dyneema roulée sur elle-même comme une chaussette et rentrée dans une gaine autour du bout de relevage le tout assuré par des surliures piquées en fil dynemaa de 1mm.

J’ai remis la poignée d’origine et ai intercalé un petit émerillon (superflu mais bon).

Le réglage en position basse est assuré par un simple nœud en huit été réglé à 2cm avant la sortie de la dérive du puits.

author image

À propos de boreal

Vous pourriez aimer aussi...

Manche à air
J’ai perdu ma dérive en 2010 !