Edel tri catJe suis ravi de pouvoir entrer dans la famille Edel et de rejoindre cette place. Je vais rapidement me présenter avant de commencer à vous raconter mes petites aventures.  

Je suis Pierre, 28 ans, basé en Normandie entre Caen et Barneville-Carteret. J’ai toujours été passionné par la mer et les bateaux pour finir par en faire mon métier. Aussi passionné de bricolage en tout genre, j’affectionne tout particulièrement les pauvres voiliers à l’abandon. 

J’ai eu pendant 3 ans un Cocktail 6.70 à Cherbourg, un petit voilier très sympa made in Normandie. Mais, suite à mon déménagement, je m’en suis séparé pour partir sur un nouveau projet.


Travaillant dans le nautisme et plus précisément dans le composite, on a toujours beaucoup discuté avec mes collègues. Et ce sont eux qui m’ont poussé vers le multicoque. 

Et un jour, en me promenant sur la côte, je l’ai trouvé ….. mon ultime à moi …. 

Je souhaite partager avec vous le maximum d’images et d’infos car j’ai eu beaucoup de mal à trouver des informations au sujet des Edel tri 22, et je pense que cela pourrait servir à quelques personnes. 

Le jour de la rencontre

Après avoir découvert ce magnifique bateau, il m’a fallut retrouver le propriétaire. Le bateau étant abandonné depuis plus de 7 ans, cela a pris quelques temps. Mais, à la fin, je l’ai retrouvé et j’ai pu lui racheter. Cela m’a permis de récupérer les papiers et clarifier les choses d’un point de vue administratif. 

Maintenant on bouge ce bateau, direction le chantier pour la rénovation ! 

Nettoyage, remontage, peinture int, réseau électrique, équipement, gréement.. tout y passe. Mais, je ne voulais pas non plus passer trop de temps à le remettre à neuf… ce que je voulais c’était naviguer avec et non le voir sur un terre-plein. Donc, il y a certaines choses que j’aurais pu mieux faire mais qui n’étaient pas forcément nécessaire pour prendre du plaisir sur l’eau. Je réserve donc cela pour mes futurs hivernages. 

Le retour à la maison

Le grand ménage de printemps 

Premier assemblage

Peinture et travaux d’intérieur

Voila ! Les principaux travaux sont finis …. Maintenant, la mise à l’eau 

Et voilà …. enfin le bateau navigue …. et j’en suis ravi ! C’est simple, stable, rapide …. je pense pouvoir tourner sur des moyennes de 7nds dans 12nds de vent et j’ai réalisé une pointe à 14nds lors de la première sortie. 

Mais ce que j’adore, c’est sa polyvalence. On peut naviguer à la cool avec des débutants. Tout le monde peut prendre la barre dans le petit temps. La bôme passe au-dessus de nos têtes lorsque nous sommes assis. Mais, on peut aussi naviguer plus sportivement. Le bateau est vraiment léger sur l’eau et les flotteurs n’enfournent que très peu (et que lorsque l’on tire dessus). 

Mais, un défaut m’est apparu. Il n’est pas forcément lié à la conception du bateau mais plus à la résine polyester qui a tendance à se ramollir avec les années …. et c’est le cas pour les flotteurs. Effectivement, lorsque le flotteur enfourne et qu’il ressort de l’eau, tout l’avant du flotteur se met à vibrer très, très fort. Je vous avoue que cela n’est pas forcément rassurant. On peut aussi rajouter les enfoncements du pont dès lors qu’on embarque sur les flotteurs …. ça croustille ! 

Remplacement des flotteurs

Je me suis donc renseigné à gauche et à droite, sur internet, un peu partout et j’ai décidé de changer mes flotteurs. Je voulais trouver des flotteurs de tornado avec des dérives pivotantes. Cela aurait donné un vrai plus au bateau. Mais, malheureusement, je n’ai rien trouvé dans mon budget. J’ai donc continué à chercher et je suis tombé sur des coques de DART 20. Pas commun comme bateau ! 

J’ai réalisé pas mal de travaux sur ces coques, même si elles paraissaient en bon état à la base. 

Renforcement de la quille, renfort du livet pour accueillir le trampoline, fabrication des nouveaux cuvelages de bras, découpe du pont, rajout de cloisons carbone époxy, collage des cuvelages, peinture etc …. 

Arrivée des coques au chantier

Collage des cuvelages

Reprise du strat du pont et du livet

Carrossage des coques

Peinture et antifouling

Enfin, les nouveaux flotteurs sont prêts à être installés ! Ils ne sont pas forcément plus volumineux mais, ils sont plus longs. Ce qui offre aussi de la stabilité longi. 

Changement du flotteur tribord, montage plug and play !

Edel Tri cat
Edel tri cat

En mode Prao ! 

Edel tri cat en mode prao
Edel tri cat

La marée remonte doucement 

Edel tri cat

RAS !

Edel tri cat

Les travaux sont terminés pour cette saison. Maintenant, je vais naviguer le plus possible pour pouvoir vous donner un retour sur ce super petit trimaran. J’espère vous avoir donné un peu plus d’infos grâce à ces photos. Je pense essayer de faire une petite vidéo de présentation du bateau et du bateau en navigation. 

Bonne navigation à tous. 

author image

À propos de pierredef

Vous pourriez aimer aussi...

Réparer une annexe
Remorque – Rail de guidage pour deriveur lesté

5 commentaire

  1. (Très belle article et belle rénovation) Bravo pour cet article qui est extrêmement bien documenté en photos.
    Les travaux de renforcement sont vraiment bien réalisés et c’est très propre. Voilà un nouveau propriétaire d’Edel Cat qui va faire des heureux à bord !
    Pierre, merci pour ce très bel article.

  2. (RE: Mon ultime a moi ) tres bel article et de belles photos. on voit le travail du pro ,tres bien fait.Felicitations

  3. (Belle rénovation) Très impressionné par le travail réalisé sur ce type d’Edel que je ne connaissais pas…Si un jour tu désires découvrir les navigations en Bretagne sud et découvrir le Golfe du Morbihan, tu seras le bienvenu.
    A bientôt et au plaisir de te lire dans de nouvelles aventures.
    Bien amicalement
    Claude dit Mamou.

  4. (Edel2) Bonjour, propriétaire d’un edel2 de 1971 je suis en quête de tout renseignement complémentaire sur ce caboteur.
    d’autant qu’une infiltration à lieu par l’avant de la cabine.
    Merci infiniment pour votre diligence.
    jf

  5. (Edel2) Mince erreur d’emplacements pour mon message.
    Bravo pour le boulot

Les commentaires sont fermés.

Canal 16