Jupe Edel4 Les travaux de mise en place de la jupe sont terminés et nous en avons profité pour remplacer les hublots d’Albatros ; un petit rafraîchissement qui fait briller les cœurs. Nous n’avons pas le sentiment d’avoir offensé Maurice EDEL en dénaturant les lignes originelles, le lecteur sera juge.

Dans le détail, nous avons travaillé l’angle du tableau arrière (plus aigu) afin que la finition de la jonction coque-jupe soit la plus fine et la plus soignée possible. La jupe a été pré-assemblée pour sa finition contre la coque et assurer un alignement parfait, sans désaffleur. D’où les 2 trous dans le tableau.

Jupe Edel4

Nous avons ajusté la jupe en ponçant sa partie haute ; en effet, esthétiquement, elle paraissait trop relevée sur ses jouées, nous l’avons donc affinée, ce qui élance davantage la ligne de l’Edel. La jupe a ensuite été déposée pour ses finitions (primaire Autocolor de charge), ponçage au 600 à l’eau, application d’une cire de démoulage puis moulage.

Jupe Edel4

Ensuite, les scotchs présents sur la jupe servant de gouttière, ont évités à la résine de couler « là ou elle n’est pas autorisée à aller » selon les faces à mouler. Je ferai un moulage extrados puis intrados. La jupe est fine, élancée et ergonomique, nul doute que les plongeons de l’été depuis la plateforme convaincront les lecteurs hésitants !

Jupe Edel4 Jupe Edel4

 La clé montre l’échelle du joint entre coque et jupe.

Finalement, quand la jupe est retirée, Albatros donne l’impression d’avoir été amputé d’un morceau… Esthétiquement, c’est donc gagné ! 

Jupe Edel4

En contre plongée, on se croirait sous les courbes d’un 12MJ des années 90.

Jupe Edel4

Jupe Edel4

Pour ma part, la jupe telle que présentée atteint ses limites dans la longueur (55cm), on pourrait imaginer un modèle 10 ou 15 cm plus court, ça donnerai à l’EDEL un ensemble un peu plus trapu, un peu moins canoë. Mais cette impression sera peut-être gommée une fois sur l’eau et le bateau mis à la gite.

Avant /Après

 Edel4

 Jupe Edel4

 

 

Quant aux hublots, il n’y a pas d’innovation, nous les remplaçons pour une version en applique, les joints seront coupés après séchage… Je pourrai t’envoyer des photos des travaux terminés à l’intérieur comme à l’extérieur, ça se présente bien. Les hublots sont collés avec primaire SIKA et colle SIKA sans vis.

Hublot Edel4

Le plexi en applique lui donne un coup de jeune. J’aurai aimé les faire moins hauts pour favoriser l’élancement du bateau, mais il fallait bien garder 3 cm pour les zones d’encollage.

Hublot Edel4

Le problème des hublots, c’est essentiellement la longueur : le plexi a du mal à supporter des éléments long = fissures. En revanche, les produits de fixation disponibles sur le marché sont à la pointe. Il faut utiliser un apprêt anti UV, par exemple SIKA 209, qui accepte des variations de températures importantes. Ensuite, la colle 552 fait le reste. La tenue est assurée en effet par des sangles qui courent sur le pont, ça a marché et on peu maîtriser l’écrasement de la colle : il ne faut pas trop la comprimer (épaisseur = élasticité), justement pour permettre au plexi de travailler sur la longueur.

Hublot Edel4

J’ai scotché le pourtour, permettant justement de bien faire dégueuler le joint. Les panneaux plexi sont bien sur chanfreinés sur les 2 faces ; J’ai coupé les joints après 2 semaines de séchage, ils étaient parfaitement durs. Je ne suis pas allé au bateau entre le 2ème jour et le 10ème. J’ai collé les hublots sous la bise, il faisait 7 à 8° : pas de problème pour la mise en œuvre selon le fabricant. La courbe de séchage de la SIKA montre un séchage exponentiel sur 5 jours. Sous 2 jours, la colle était encore molle, mais sèche au toucher.

Les opérations sont les suivantes

  • Ajustement esthétique de la coupe du plexi, arrondis…
  • Mise en place sur la face intérieur d’un masquage qui protège la partie translucide finale : on a laissé volontairement un faux barrot central qui divise le hublot en 2.
  • Application du primaire noir SK209. Le masquage et le primaire sont noir, c’est pour cela qu’ils se confondent sur la photo.
  • Le primaire sera la partie visible depuis l’extérieur
  • Présentation des plaques de plexi et traçage intérieur du contour du hublot du roof afin de maîtriser l’ajustement de l’encollage 
  • Encollage et mise en tension des sangles
  • Côté intérieur, la colle a joyeusement boudinée sur l’épaisseur de la résine qui fait environ 4mm. (j’ai appliqué également du primaire sur la tranche du roof, ça fait plus propre.

Il restera à couper les joints à l’intérieur puis à l’extérieur. Par ce procédé, il n’y a pas d’espaces vides dans la zone d’encollage

Avec ses hublots, il prend un bon coup de jeune, sans donner l’impression d’être « tuné ». 

Hublot Edel4

Donnez-moi vos impressions, ça nous intéresse beaucoup.

Toutes les photos de ces travaux figurent dans le diaporama ci-après :

 

 

Et voilà le résultat une fois le bateau à l’eau :

author image

À propos de olivierbarbary

Vous pourriez aimer aussi...

Comment récupérer la chaine de dérive cassée ?

1 commentaire

  1. (jupe et hublots) Bonjour,
    Très beau travail.
    Cordialement Marc 570 :-)

Les commentaires sont fermés.

Canal 16