Accueil Forums Vos travaux Matage système Henri en utilisant les drisses comme haubans provisoires !

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Messages
  • #30855
    Alain Diart
    Participant
    Lieutenant de vaisseau

    Bonjour à tous,

    Aralalda, si vous ne l’aviez pas vu avait proposé il y a quelques années un système de matage permettant de réaliser l’opération en toute sécurité, y compris seul.

    Comment mater et démâter seul son voilier, en toute sécurité

    Il y a quelques mois, Claude avait suggéré d’utiliser les drisses comme haubans provisoires : https://www.edelvoilier.org/forums/topic/pose-de-poulies-rivets-et-autres-sur-mat-et-bome/#post-30580

    Plutôt que de poser des poulies pourquoi n’utilises tu pas la drisse de grand voile et de génois.

    J’ai testé ce week-end, et non seulement ça marche impec, mais ça rend l’opération vraiment plus aisée (j’aurais aimé y penser plus tôt) ! :wacko:

    Dans mon cas (et je n’ai pas de photos, j’essaie d’en prendre au prochain dématage), j’ai utilisé la drisse de GV et celle de génois, les deux passant par les poulies dans le mât, elles n’ont aucune raison de se décrocher. Chacune des drisses est bloquée sur un taquet en pied de mât, l’autre extrémité sur l’axe du pied de mât (le point O sur les schémas d’Aralalda). J’ai du coup un autre bout qui part de chaque axe (point O toujours) et va au tangon (point D).

    Ca a ces avantages sur la méthode originelle :

    • c’est un peu moins long de mise en place, les drisses sont déjà passées
    • quand on commence à lever, on peut rattraper le jeu et ramener le mât dans l’axe en réglant la drisse un peu trop molle
    • comme chaque drisse est au taquet, aucun risque de glissement, ça tient fermement
    • une fois le mât en place, il n’y a rien à aller chercher autour des barres de flêches (ou à y envoyer si on démate)
    • lorsque c’est fini il suffit de relâcher la drisse du taquet pour libérer la tension de l’ensemble, pas de noeuds à défaire sous tension

    Bref, j’étais convaincu de la méthode Henri, la méthode Henri revisitée par Claude est absolument parfaite !

    #30866
    IROISE
    Participant
    Quartier-Maître

    Uyep    salut  les Z’amis Edelistes  , :bye:

     

    oui  pareil pour  moi  tester  semaine  deniere  pour  une  vérification complète  depuis  la semelle de  mat  jusqu’au feu  de  mouillage  ;,  c’est nickel   a deux  aussi…. durée de  l’epreuve  : 02h30

    attention a  bien  suivre  les  haubans , bas h  et enrouleur  pour  éviter  le sac de nœud  .

    et retenir  si  besoin  le winch…. :yes:

    une  fois remonté , pensez a serrer la vis de serrage sur  la semelle…..sur  edel  VI of course :mail:

    on finish  la  préparation , retour  sur  l’eau  le  02.07 …..trop  hate :yahoo:

     

    bon Vent  &  kenavoooooo

     

    #30871
    Alain Diart
    Participant
    Lieutenant de vaisseau

    Je confirme le temps à passer, 2h30 c’est long (surtout en plein cagnard comme en ce samedi de canicule) mais c’est un prix que je paye volontiers pour avoir l’assurance que ça file droit tout du long !

    Personnellement je ne renvois pas l’étai dans le cockpit. J’utilise à la place la palan d’écoute de grand-voile (une poulie de chaque côté du tangon, et le bloqueur sur la ferrure de l’étai). Ca me donne un palan avec une démultiplication de x4 et un bloqueur qui est engagé tout du long de la manœuvre. Et autre avantage (selon moi) : personne sous le mât pendant qu’il monte.

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
Canal 16