Allez encore des bricoles ! Ma bôme surement d’origine n’était pas pratique car la bordure et les ris étaient à l’extérieur et donc j’avais toujours un tas de bouts en vrac à ce niveau. Et puis on m’a donné un morceau de mat en carbone dans lequel je me suis refait une bôme avec comme impératif : des bouts qui passent à l’intérieur !

Déjà lorsque j’ai démonté l’espar du vit de mulet j’ai constaté l’usure et surtout la rupture qui était imminente de la pièce mâtée qui faisait la liaison. C’est une toute petite pièce solidaire de la ferrure de bôme que j’ai dû couper pour récupérer la ferrure et qui tourne dans un trou du vit de mulet. On voit sur la photo qu’il ne restait pas plus d’un millimètre avant que cela se défasse ! En tout cas elle aura tenu 54 ans et je peux vous dire que je lui tire sur la bouche depuis vingt ans ! Je vous conseille quand même de jeter un coup d’œil à cet endroit, car en cas de rupture, je vois bien la GV se déchirer…

Pour le renvoi à l’intérieur des ris et bordure (mouflée) j’ai utilisé des anneaux anti-friction car installer des poulies triples m’aurai coûté cher, pas facile à intégrer et orientation pas optimale donc ragage. J’ai fait rectifier au tour celle de l’arrière pour pouvoir la rentrer dans le tube et à l’avant j’ai sculpté dans une barre d’értalon un manchonnage pour fixer le vit de mulet et encastrer l’anneau anti friction.

Pour la prise de ris j’ai installé deux clam cleat en dessous, super pratique et rapide et leurs vis de fixation tiennent le manchon au tube. La bordure revient sur un spinloc orientable comme le cunni.

J’ai rajouté un petit filet de récup cousu avec un mini sandow pour ranger les bouts, du coup plus rien ne traine.

author image

À propos de boreal

Vous pourriez aimer aussi...

Remplacer des hublots
Canal 16