Accueil Forums Questions sur les bateaux Edel Questions sur l’Edel 4 remplacement des mains courantes EDEL4

Étiqueté : 

  • Ce sujet contient 14 réponses, 7 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par darune, le il y a 6 années et 1 mois. This post has been viewed 123 times
15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 15)
  • Auteur
    Messages
  • #5436
    Alain ZAMBOTTO
    Participant
    Major

    bonsoir
    Recherchant une solution pour rénover les mains courantes, notamment celle qui va jusqu’au hublot, j’ai commencé par rechercher du teck, puis à présent, je me demande si le robinier ne ferait pas l’affaire.
    J’imagine que d’autres Edelistes ont plus d’expérience que moi dans ce domaine et je remercie par avance tous conseils
    az

    #13846
    Sea You
    Participant
    Lieutenant de vaisseau

    N’ayant aucune connaissance en matière de bois je me garderais bien de tout avis. Cependant le sujet m’intéresse grandement. J’ai du regarnir certains anciens trous au mastic epoxy chargé de poussière de bois (que j’avais poncé précédemment) pour essayer de garder une tinte uniforme. :S
    Leur remplacement ne feraient en effet pas de mal. Mais quel bois retenir et surtout qui ne risque pas de casser à la mise en forme. Le cintrage est assez important. A moins qu’une autre solution existe pour le cintrage.

    #13847
    tom 39
    Participant
    Mousse

    bonsoir,
    j’ai rénové mon edel 4 et j’ai changé mes mains courantes,pour cela j’ai utilisé de l’iroko,(attention a la poussiere,on peut etre alergique,ce qui est mon cas :blink:
    cordialement
    tom39

    #13848
    Alain ZAMBOTTO
    Participant
    Major

    Merci pour vos avis à tous les deux:
    voilà où j’en suis
    1 / pour le teck:
    prix minimum une lame de teck brute Avivé teck de Birmanie 65x30x2400mm
    prix livré domicile environ 60€ chez SARL DIRECTECK à Clermont-Ferrand lequel a un contact professionnel à Thonon.
    après, il ne reste qu’à déligner pour en faire 2, puis et là reste le problème : cintrer
    le cintrage après trempage à l’eau chaude suffira-t-il ?
    ou faudrait-il autoclaver: ce qui reste plus délicat à réaliser en amateur
    2 / pour le robinier:
    une adresse près de bordeaux:Alternabois
    j’ai écris et attends des infos la semaine prochaine

    #13849
    Erik65
    Participant
    Major

    Bonjour,
    Le bambou en lamellé-collé peut-être une alternative au teck (économique et écologique)?

    #13850
    tom 39
    Participant
    Mousse

    bonjour
    j’ai trouvé ma planche iroko chez un grossiste en bois.j’ai fait un gabarit avec les anciennes puis je les ai découpées ce qui evite d’avoir a les cintrer
    tu peux aussi trouver le bois recherché chez un artisan menuisier
    cordialement
    tom39

    #13851
    boreal
    Participant
    Maistrancier

    Oui dans les destock bois lambris et compagnie j’avais trouvé des planches d’IPE en vrac.
    après, une bonne machine de découpe je pense aussi que c’est mieux que du cintrage, des resines, des presses, des colles, des gants qui collent…

    #13859
    darune
    Participant
    Mousse

    Bonjour,

    Le sujet m’intéresse : j’ai moi aussi des mains courantes à remplacer.
    Je ne connaissais pas le robinier, je viens de découvrir sur le site d’Alternabois. Quelqu’un en a-t-il l’expérience ? Ces qualités semblent adaptés au monde naval, mais sa teinte naturelle est très claire.
    Avignettes, as-tu eu un retour d’Alternabois ? Quels sont leurs tarifs ?

    Renaud

    #13887
    Alain ZAMBOTTO
    Participant
    Major

    bonsoir,
    concernant le robinier, je n’ai pas eu la possibilité de le trouver en 2.5m de long (longueur maxi 2m), j’ai donc abandonné l’idée,
    et suis revenu au teck, (DirectTeck à Clermont Ferrand)
    livré à domicile, en 2.5m x 32mm x 25mm, raboté 4 faces et 2 x R5 sur le dessus
    reçu cette semaine, il ne me reste qu’à le cintrer , le vernir, le percer et le mettre en place…
    j’ai une petite idée pour la mise en pratique, (et je vous en fais part, si cela s’avère efficace)
    pour le choix du vernis, j’ai choisi « Epiphanes », spécial bois exotique
    à+
    az

    #14042
    VINY
    Participant
    Matelot

    Bonjour Avignettes,

    quelles nouvelles du cintrage finalement ?

    Vince

    #14043
    Alain ZAMBOTTO
    Participant
    Major

    En complément de mon dernier message :
    2 photos de l’étuve réalisée pour cintrer les 2 lattes de teck rabotées et arrêtes arrondies
    (tube PVC de 100mm bouché aux extrémités et production de vapeur avec un nettoyeur-vapeur)
    L’étuvage a duré environ 2 jours, ce qui nécessite de maintenir suffisamment de pression dans l’étuve, donc de produire de la vapeur pendant tout ce temps
    le refroidissement après mise en forme dure 1 mois
    A la sortie de la forme de cintrage, le bois reste souple, mais garde un cintrage bien prononcé, suffisant pour ne pas forcer au cours du perçage et de la mise en place.

    Fichiers joints:

    #14044
    Alain ZAMBOTTO
    Participant
    Major

    Cintrage des lattes de teck, rabotées et arrêtes supérieures arrondies,
    Longueur de ces lattes supérieure de 20cm aux originaux pour faciliter le cintrage et la manutention
    L’étuvage a duré environ 2 jours, ce qui nécessite de maintenir suffisamment de pression dans l’étuve, donc de produire de la vapeur pendant tout ce temps, et ce en permettant l’évacuation des excès d’eau.(fuite par l’extrémité basse de l’étuve, opposée à l’entrée de vapeur)
    Attention, l’étuve réalisée en PVC devient molle et brûlante ! il faut donc la soutenir sur toute la longueur et ne pas la pendre entre deux supports distants
    A la sortie, maintenir le cintre sur un plateau assez large, et amplifier l’arc d’au moins 10 à 15 cm pour qu’au démontage, les lattes en se redressant un peu, restent suffisamment courbées.
    Commencer le cintre par le milieu et l’étendre symétriquement vers chaque extrémité et on maintien sur les plans horizontaux et verticaux pour éviter un vrillage intempestif.
    le refroidissement après mise en forme dure 1 mois, on retire les presses et on perce en se servant des anciennes mains courantes comme mannequin.
    A la sortie de la forme de cintrage, le bois reste souple, mais garde un cintrage bien prononcé, suffisant pour ne pas forcer au cours du perçage et de la mise en place.
    On peut les revisser sur le plateau pour vernir, puis les mettre en place sur le pont à l’aide de vis inox A4 6×60 empreinte Torx
    az

    #14050
    darune
    Participant
    Mousse

    Très belle réalisation, très ingénieuse !
    Par contre, je n’ai pas bien compris : tu dis que tu cintre progressivement mais en même temps, que le cintrage dure 2 jours dans l’étuve. Comment fais-tu pour cintrer dans ton étuve ? Et aussi, comment as-tu soutenu ton étuve sur tout sa longueur ? Tu as utilisé une planche ?

    Merci pour ces explications et pour les photos.

    Renaud

    #14063
    Alain ZAMBOTTO
    Participant
    Major

    précisions pour le cintrage:
    on sature d’abord le bois dans l’étuve pendant 48h, puis on le sort, on le place sur le chantier de cintrage, et on le courbe progressivement en partant de l’axe (en cintrant vers chacune des extrémités), jusqu’à dépasser le gabarit tracé à partir des anciennes lattes, de 10 cm mini à chaque extrémité.
    on ne le perce qu’une fois la courbure définitive obtenue après retrait des presses.
    az

    #14084
    darune
    Participant
    Mousse

    Super, merci pour la précision, c’est beaucoup plus clair !

    Renaud

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 15)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
Canal 16