Remise en peinture de NoStress

Quelles sont les étapes d'une remise en peinture ?, Avec quel produits la refaire ?, comment s'y prendre ?, quel ponçage utiliser ? combien de temps ça prend ? Voilà autant de questions que bien des propriétaires se posent avant de se lancer dans l'aventure. Je vous propose de suivre pas à pas la remise en peinture d'un voilier (Nostress) qui en avait bien besoin.

 

 

 

 

Une remise en peinture n'est pas forécement obligatoire lorsque celle-ci à un rendu un peu terne. Vous pouvez utiliser un rénovateur de couleur puis un coup de polish ! Cependant, il ne faut pas se leurrer cette solution est de courte durée. Vous serez obligé de renouveler l'opération chaque année. De plus l'évaporation de l'eau en plein été dépose un film de calcaire juste au dessus de la ligne de flottaison et au niveau de l'étrave. La peinture étant devenue poreuse elle permet une meilleures accroche au calcaire.

Sur Nostress, la peinture avait été posé un peu à 'l'arrache' (coulures, sur-épaisseures...) et elle avait subit les affres du temps. Il était donc temps de s'en occuper. Avant de poursuivre ce recit il est important de faire un constat de la coque Avant/Pendant/Après :

Avant les travaux Pendant les travaux
Après travaux

Combien de temps faut-il prévoir ?

Si vous êtes méticuleux et que vous souhaitez vous donner le temps d'un travail soigné je dirais 2 week-ends.

 

Quels produits utiliser ?

Il existe plusieurs avis sur la question : certains propose des produits de remplacement du type peinture à voiture/camion (moins cher au litre) et d'autre la peinture spécialisé dite nautique. Ayant eu l'occasion de voire le rendu de plusieurs coques ayant été peintes à la peinture à camion et n'ayant pas été satisfait du rendu obtenu (cet avis n'engage que mois), - certes tout dépend de la manière dont le produit aura été appliqué - mon choix s'est porté sur la peinture nautique.

 

Mono-composant ou bi-composant ?

Chaque produit à son avantage et son inconvéniant. Afin que vous puissiez vous faire une idée, en voici une synthèse :

   Avantages Inconvéniants
Mono-composant
  • Facile à appliquer
  • Pas de temps de prise de la peinture
  • Tarif abordable
  • Retouche peinture plus facile à réaliser
  • moins résistant qu'une bi-composant
Bi-composant
  • Résitante
  • Brillant plus soutenu
  • 2 fois plus cher qu'une mono-composant
  • Application thechnique

Mon choix s'est porté sur la peinture mono-composant pour les raisons suivantes : Prix, Facilité de retouche, Pas de mélange à réaliser.

 

Comment appliquer la peinture ?

Si comme moi vous avez la chance de connaitre une personne qui possède un compresseur, je vous recommande cette technique de pose. Elle demande toutefois un minimum de savoir faire afin d'éviter les coulures, souvent rencontrées par un néophyte. J'ai eu un bon prof et une bonne expérience de pose lors de la remise en peinture du pont alors je me suis relancé dans ce mode de pose.
A mon sens, la pose au pistolet permet d'appliquer la peinture bien plus rapidement qu'avec une autre méthode ! Elle à aussi l'avantage de permettre l'application de plusieures couches d'affilée (Une fois que vous avez fait le tour complet, vous redémarrer un deuxième passage dans la foulée) et elle évite les problèmes de peinture trop tirée à certains endroits et pas assez à d'autres.

 

Quelle quantité ?

Pour un Edel 4 DL de 7m10 avec une application au pistolet 1 pot de 750ml me fait une couche (en fonction du reglage du pistolet).

 

Les étapes :

Voici Nostress tel qu'il était avant de démarrer les travaux !

Avant les travaux

La peinture est devenue poreuse. le calcaire de la saison passée est bien accroché

Avant les travaux

Non non personne m'a tagué Nostress c'est juste moi qui est pulvérisé un peu de peinture en bombe (c'est une petite astuce que j'utiliserai et raconterais plus tard)

Ragages des parres battages

La marque blanche, c'est le ragage des pares battages

 

Début des travaux

La peinture des précédents propriétaires étant tenace et ayant été posée avec de nombreuses coulures (je vous épargne le gros plan !) j'ai démarrer  par un décapage au grain 50. Attention avec ce type de grain. Il faut avoir la main légère. Mieux vaut passer plusieures fois doucement qu'une seule en appuyant trop fort ! Sinon voici ce que vous allez obtenir

Rayures grain 50 Gros plan sur rayures au grain 50 (décapage)

Ces rayures se rattrapent mais c'est du temps de ponçage supplémentaire à prévoire

J'ai pu bénéficier du prêt d'un compresseur et de ce fait à fait l'acquisition d'une ponceuse pneumatique orbitale (sur Internet on en trouve à pas trop cher) On gagne 1 kg vis à vis d'une ponceuse orbitale classique. Ca compte quand c'est  en bout de bras.

Ponçeuse orbitale

La ponçeuse

Premier ponçage

Notez la différence entre la partie poncée (mat) et le reste (plus sombre)

 Après le premier passage, Nostress se retrouve un peu à nu. Les coulures n'existent plus mais elles ont laissé place aux micros rayures

Fin du décapage au grain 50

La bande noire à disparue !

La fin du décapage se termine à la lueur des ampoules
Fin du ponçage
 

Au deuxième jour de travail, je commence par poser un film étirable (vendu en gros rouleaux dans les magasins de brico) au niveau des balcons afin que les goutellettes (s'il y en avait eu) ne viennent pas tâcher le pont.

Pose d'un film alimentaire

 

Truc et Astuce

Comment savoir si au ponçage aucune zone n'a été oubliée ? Un oublie et à l'application de la peinture les différences de ponçages sauteraient aux yeux mais ca serait trop tard !!! Pour éviter cela, je vous recommande d'appliquer un légé voile de peinture en bombe (premier prix) de couleure sombre. Cela vous servira d'indicateur

Voile de peinture en bombe

Voilà le voile de peinture noire. On va pouvoir démarrer le deuxième ponçage au grain 180.

 

La seconde passe pour le ponçage va se faire au grain 180. Vous verrez on sent déja bien la différence au touché  et en plus cela se voit par l'apparition de zones plus blanches. Non pas que j'ai appuyé plus à ces endroits mais l'épaisseure de peinture n'était pas tout à fait la même.

Poncage au grain 180

Fin du ponçage au 180

Fin du ponçage au grain 180

Le coque de NoStress change petit à petit.

 

Vous pensez que la séance de ponçage est terminée ? Que néni, ce n'est que le début ! Disons que le plus "lourd" à été réalisé !

Afin de dégraisser la coque, NoStress va avoir droit à une bonne douche au karsher avec shampoing à la clé.

Shampoing

Y'a plus qu'à laisser sécher et moi je vais aller prendre une bonne douche !

Arrive le moment où je vais devoir faire une première analyse de la coque en la regardant de très près ! Ce premier décapage et ponçage ont finis par faire apparaître des petits trous, pas plus gros qu'une tête d'épingle ! Ce qui est assez étrange c'est que j'en ai trouvé de façon assez localisé sur la coque : Sur la partie avant tribord. Un défaut du gelcoat ? aucune idée !!!!

Lors de l'analyse de la coque, on repère et on marque au crayon les moidres défauts à réparer :

Tete d'épingles dans le gelcoat à reboucher

Vue en gros plan, voilà ce que ça donne

Gros plan sur les  têtes d'épingle

Eh oui je vous avais bien dit que le ponçage ne faisait que commencer !

 

A cette étape, il va nous falloire repasser toute la coque au grain 240 afin d'avoir une coque relativement lisse. Pas necessaire d'utiliser un grain plus fin, la sous couche étant relativement épaisse cela ne servirait pas à grand chose de plus, sachant qu'il vous faudra là encore poncer la sous-couche !

Afin de préparer la pose de la sous-couche et comme je n'ai pas envie de passer tout le printemps à tout remonter, j'ai utilisé du scotch de masquage peinture pour protéger les listons et tous les pas de vis !

Préparation sous-couche

Si vous ne protégez pas vos pas de vis, vous serez dans l'impossibilité de changer vos vis au moment venu !

La sous-couche

Les produits de la marque International (en vente chez notre partenaire Peinture Bateau) m'ayants donnés entière satisfaction lors de la mise en peinture du pont de NoStress l'an passé, je suis reparti sur la même marque de produits.

Ayant fait le choix d'une peinture monocomposant, j'ai utilisé la sous-couche PREKOTE que j'ai souhaité appliquer au pistolet. Pour ce type de pose vous devrez utiliser le diluant N°910 qui est recommandé à cet effet.

Les produits pour la sous-couche PREKOTE ET THINNER

 

Sur une coque d'Edel 4  : 1 pot  de PRE-KOTE  = 1 couche

 

Séquence jardinage :-D

Non non ce n'est pas encore la séquence jardinage !!! 

 

Travaillant sous abris mais avec un sol béton brut, la poussière est l'ennemi de la peinture. Pour limiter les remontées de poussières j'ai utilisé un pulvérisateur de jardin pour humidifier le sol. Cla permettra de garder les poussières au sol.

Là encore, j'ai utiliser le film étirable pour protéger la couche d'antifouling qui était encore bonne pour la saison. NoStress à son Kilt 

Protection de l'antifouling

NoStress à une belle jupe

Sous-couche première passe

La sous-couche PRE-KOTE permet de bien masquer l'anciènne peinture. La PRE-KOTE existe en blanc ou gris. En fonction de la couleure finale que vous  souhaiterez appliquer, International recommande l'utilisation du gris pour une peinture foncée. Cela permet d'avoir une couleure plus intense !

Avant appliquation de la pre-kote

Après


Au moment de la pose la PRE-KOTE à un rendu satiné, en sechant, elle va devenir mat :

Pose de la sous couche prekote

Et voilà la première couche sur l'ensemble de la coque

sous-couche PRE-KOTE

Lors de l'application d'une sous-couche il y à toujours quelques petites poussières dans l'air malgrès toutes les précautions prise au préalable. En voici un exemple :

Petite poussière sur la sous-couche

Il ne faut surtout pas y toucher tant que la sous-couche n'est pas sèche. Sinon ca serait une catastrophe. Une fois la sous-couche bien sèche cette poussière partira très facilement avec un petit coup de papier de verre.

L'interêt d'une sous-couche est aussi de mettre en évidence quelques petits oublis tel que celui-ci :

Trou d'une tête d'épingle (l'appareil est à 4cm de la coque)

Petit trou de la taille d'une tête d'épingle qu'il va falloire reboucher avant la seconde sous-couche.

Zone oubliée au ponçage

Juste sous le liston la sous-couche met en évidence un oublie de ponçage au grain 180 et 240. Pour rattraper ce petit problème je vais utiliser une cale de carrossier et lisser à l'epoxy.

Fin des retouches après la première sous-couche

Après la première pose de sous-couche on fait quelques retouche à l'époxy. Après séchage faut encore reponcer. Mais cette fois au grain 380

Re ponçage mais cette fois ci à la main Ponçage à la main
Bien que la sous-couche est été posée au pistolet on sent au touché un très leger grain. Pour le casser j'ai poncé encore une fois !
 

Fin de la sous-couche

Voilà la 2ième sous-couche terminée ! On dirait que NoStress à mis son Jean's 

Eh non !!! le ponçage n'est toujours pas terminé  Cette fois-ci il va falloire poursuivre au papier à eau avec un grain 400.

 

Truc et Astuce

Pour cette étape du ponçage je vais ressortir mon pulvérisateur de jardin. Il va me permettre de déposer un leger film d'eau sur la coque pour faciliter le ponçage à l'eau

Ponçage à l'eau au grain 400

Voici une erreur à ne pas commettre !

Erreur à ne pas commettre ! la cale à poncer sur une coque arrondie

D'après vous laquelle est-ce ?

Les bandes claire que l'on aperçois sur la coque correspondent aux passages de la cale à poncer ! La coque étant ronde il est donc déconseiller d'utiliser une cale à ponçer. J'ai donc recommancer depuis l'etrave avec un ponçage à la main ! L'avantage est qu'au ponçage la main est au contact de la coque, on sent le lissé de la coque.

Le ponçage à la cale à été rattrapé !

Oufffff le problème est corrigé.

 

Avant de d'entammer la première couche de peinture il faut bien dépoussièrer la coque. Pour ça, j'ai utilisé un bon paquet de vieux draps imbibés d'acétone. Vous serez surpris de voir la quantité de particule de ponçage qu'il peu rester sur la coque alors qu'elle à été nettoyée à l'éponge juste avant.

 

La peinture : TOPLAC INTERNATIONAL

La réussite d'une bonne application de la peinture dépend de nombreux paramètres : Température, Hygrométrie, reglage du pistolet, température du pot avant application, quantitée de diluant...

La peinture monocomposant et son diluant

En fonction de la température

{xtypo_info} j'ai utilisé une proportion de 10% de diluant pour un pot de 750ml de TOPLAC. Le compresseur à été reglé sur 3 bars (recommandation prise auprès d'un technicien International){xtypo_info}

Première passe de la Toplac

Ouhaou ca commence à faire son effet ! Vivement la fin de cette première couche 

Fin de la première passe

Lors de l'application la peinture ne donne jamais son rendu final ! Il faut la laisser sécher. En séchant elle se tend et permet d'avoir un bon rendu.

En sechant, la peinture se tend et le rendu est meilleurs

C'est beau hein !!!! mais ca va pas le rester !

Selon le temps de pose entre chaque couche vous serez obligé de ponçer légèrement la coque afin de  donner une certaine accroche à la prochaine couche. Pour des raisons de planning je n'y ai pas échappé 

Voilà ce qu'il reste de la première couche qui était si belle :

Poncage de la TOPLAC

Vous connaissez déja le rendu d'un couche de peinture alors autant passer au résultat final (après 3 couches de TOPLAC)

Nouvelle jeunesse pour NoStress

Vous aurrez certainement remarqué que ces travaux de peinture ont été aussi l'occasion de procéder au changement des hublots ! Je vous en dirais plus d'ici peu dans un prochain article complet 

Et voici enfin NoStress de retour dans son élément

NoStress de nouveau à l'eau

Bizzard ces 2 carrés sur la poupe ! (à gauche du safran) mais qu'est ce donc ?????

 

Les parres-battage rouge sont un historique de l'an passé. Ca fait un peu tâche avec cette nouvelle peinture mais en attendant leur remplacement (on verra l'an prochain) ils continueront leurs fonctions de protection!

Eh non je ne vous dévoilerais pas tout dans cet article  (faut en garder pour la suite !) Je vous parlerais dans un prochain article de ces petits carrés et leurs utilités très prochainement.

Vous voyez que ce n'est pas sorcier ! Ca demande du temps et de l'huile de coude ! Il ne faut pas être allergique à la poussière et surtout avoir un bon masque à cartouche pour se protéger tant de la poussière lors du ponçage que des émanations des produits (peinture, diluant, acétone...)

A votre tour maintenant de nous faire un beau reportage photo et nous prouver que c'est à la portée de tous. D'autres adhérents l'ont déja fait avec la technique du rouleau (Pilip, Aski). A chacun sa méthode, le principale est d'être fière du travail que l'on réalise. Le plus important, à mon sens, est de savoir qu'on l'a fait nous même, certes cela ne vaut pas le rendu d'un peintre en carrosserie mais la satisfaction de l'avoir fait soit même est bien là !

Toutes les photos des travaux de décapage et mise en peinture de la coque sont disponnible dans la galerie photos du site intitulée : Peinture de coque