Connexion

Wattuneed

Le projet OpenPlotter est décidément très actif ! Les versions se sont succédées depuis mon dernier article de septembre dernier.

Quoi de neuf ?

Mon article portait sur la version 0.5.0 d'OpenPlotter, on est depuis en v0.8.0 NOOBS et voici les quelques nouveautés des 4 dernières versions :

  • Le support (hardware comme software) de capteurs divers : baromètre, humidité, température (air, eau), compas, jauges, détecteurs d'intrusion, ...
  • Le support de switch en entrée, et de sorties (relais, leds, buzzers, ...)
  • Un système de workflow (quand j'ai telle info/condition, alors faire telle action)
  • Des options d'envoi sur twitter ou gmail (application possible : l'ancre dérape -> email envoyé)
  • Des mises à jours sur un peu tous les éléments du système, des correctifs de bugs, et des tas de configurations additionnelles
  • Le support de la Raspberry Pi 3 (on y revient en fin d'article)

Mais, la dernière version qui date du début du mois de juillet mérite selon moi un nouvel article car elle apporte une souplesse énorme par rapport à la précédente. Tout simplement parce qu'elle se base sur Noobs (New Out Of the Box Software) et que ça permet sans bidouille compliquée d'avoir plusieurs systèmes en multiboot sur une seule carte SD (j'explique de suite les termes incongrus). Pour faire simple, on peut désormais avoir sur la même carte SD un système dédié à la navigation (OpenPlotter) et, par exemple, un lecteur multimédia qui permet de passer des dessins animés aux petits quand le vent vient de tomber et qu'on décide de prendre le temps de ralier le port à la godille. On objectera que les cartes SD ne coûtent pas cher, mais si la Raspberry est dans un boitier étanche difficile à ouvrir, ça prend tout son sens...

Installation simplifiée

Noobs signifie aussi installation simplifiée :

- On télécharge le fichier zip
- On le décompresse
- On formatte la carte SD en FAT
- On copie les fichiers à la racine de la carte SD avec un simple explorateur de fichier
- On met la carte SD dans la PI et on la démarre

Le menu d'installation de Noobs s'affiche avec uniquement OpenPlotter. Il est ici possible de connecter la Raspberry à un réseau Wifi, pour obtenir plus de choix.

- On commence par changer la langue et le clavier (plus pratique pour taper un mot de passe Wifi par exemple)
- Et on clique sur le bouton "Wifi networks", la suite est assez classique: on choisi son accès Wifi et on en tape le mot de passe

J'ai pour ma part choisi d'installer OpenPlotter avec OSMC et une partition de données qui permet d'échanger des fichiers entre les différents OS installés.

Une fois les OS sélectionnés, on clique sur le bouton "Install", et on laisse faire. A la fin un menu permet de choisir le système à lancer. C'est fait.

Raspberry Pi 3

Mon article précédent en faisait mention, si OpenCPN tournait sur Raspberry Pi 1, ce n'était pas vraiment utilisable (trop lent, sujet à plantage). Sur Raspberry Pi 2, ça devenait tout à fait utilisable, et c'était très stable. Avec la Raspberry Pi 3, ça ne fait que s'améliorer encore, la carte est vraiment plus rapide que la précédente. Mais c'est surtout la présence d'un module wifi et blutooth intégré à la carte (pour un prix resté inchangé) que je trouve particulièrement intéressant. De même les ports USB de la Raspberry supportent 2,5A en sortie, ça évite dans nombre de cas l'emploi d'un hub alimenté. Donc moins de bazar, moins de fils, on gagne en compacité.

Conclusion

Malheureusement, divers contretemps (très peu de sorties cette année) ne m'auront pas encore permis de tester mon système de navigation à base de Raspberry Pi hors de mon salon, mais je suis de plus en plus convaincu par OpenPlotter, le sens donné aux divers développement montre une direction particulièrement intéressante, et le rythme des mises à jour rassure pour le moins.

Seuls les adhérent(e)s d'EDELVOILIER VOILIERS-PASSION sont autorisés à laisser des commentaires.

Go to top

La Casserlane