Connexion

Wattuneed

Edel 2 KRAK-HOUAT Vous avez aimé les premiers récits de Joelle, retrouvez ce dernier volet  récit d'un exploit ski nautique.

 

 

 

 

 


Il me faut une carte marine !!!

Et la carte a plat sur la table à calculer les distances… En 2002 j’ai réalisé le défi « SKYLINE » Hyères Calvi à ski nautique, en 6h 20 minutes, et n’étant pas encore arrivée à Calvi, que je pensais à un défi à réaliser pour 2003…

Pourquoi ne pas longer les côtes de mon sud ? Rejoindre la frontière espagnole à la frontière italienne ? Voilà le défi « WATER-SIDE » qui murit dans ma tête pour la saison 2003 Rallier Cerbere Sète, Sète Hyères, Hyères Menton… Donc défi réalisé en 3 jours, en trois étapes… Soit, une distance de 500km en 14H 43 minutes… Et toujours à ski-nautique !

Mais ici, en Bretagne, en Manche jamais je ne pourrais réaliser une si grande distance… Déjà par la météo qui est trop changeante, par cette houle qui me semble gigantesque pour moi skieuse assise, à cause de mon handicap… Et ensuite une distance raisonnable, où je suis sure de mes capacités, pour partir, mais aussi revenir sans bobos et dans de bonnes conditions avec une équipe… Alors je mets mon ami Gimel dans la confidence, je lui explique ce défi qui commence à me ronger… Il prend forme dans ma tête, il bouffe mes nuits ! Il trouve l’idée géniale… Mais, aussi faut lui trouver un nom à ce défi ? Des heures au téléphone, le défi « STERENN-ARMOR » est en train de voir le jour… Le défi « STERENN-ARMOR » pour la saison 2007 ? Un troisième défi ? Ne ditons pas jamais « deux sans trois » ?

Le défi « STERENN-ARMOR » consiste à partir de la baie de St Brieuc, Jersey, et retour dans la baie de St Brieuc… Aller la machine est relancée…

Recherche d’une équipe, pilotes, copilotes, semi-rigides « pour la navigation en manche, c’est l’outil idéal pour la réalisation de mon défi », un site pour mes entraînements sur l’eau, une équipe pour m’entraîner dans une salle de musculation aussi ! Mais sans sponsors impossible de réaliser un tel défi ! Alors aussi recherche de partenaires… Mais surtout une condition physique au top ! Bien sur vous imaginer bien qu’il m’ait fallut plusieurs mois d’entraînement avec plusieurs heures de sports par jours, kiné, natation, hand-bike, « vélo à bras » sur home trainer sur des kilomètres ! Les mois ont passés, avec des hauts et énormément de bas… La fatigue ce fait ressentir, ma fenêtre météo qui tarde à pointer son nez, j’ai peur de ne pouvoir réaliser mon défi en 2007 !

Mon bateau que je délaisse, par manque de temps, le soleil me manque, mais surtout mon fils que je n’ai pas vue depuis que je suis en Bretagne… Impossible de partir en vacances, il me faut toujours plusieurs heures d’entrainement par jours… Sans compter mes stages d’entrainement sur l’eau… OUI beaucoup de sacrifices, mais n’est-ce pas le succès de la gloire ? Avoir un record de plus, aujourd’hui c’est mon but !

 
En juin…
Début juin, c’est ma fenêtre météo… Tout le monde est prêt…

photo1

Toute l’équipe s’impatiente, cela fait des mois que toute mon équipe est sur le pied de guerre… Coach sportif, coach ski-nautique, kiné, huissier… Enfin bref tout le monde à besoin de vacances, et moi la première !

Il faut rapatrier deux semi-rigide de Granville mis à ma disposition gracieusement… Un master de 7,50m et un deuxième semi-rigide de 6m, bref en gros, plus de 15 mètre de convoyage… Plus de 3 heures de route, les gonfler, la pose des logos de mes partenaires…

Le temps s’écoule, et du temps j’en manque ! Rendez-vous à toute mon équipe le lendemain matin a 4heure 30… Le vent du Nord est là ! l’angoisse me prend ! C’est bien connu, qui dit vent, dit vague, en plus un vent de nord… J’y crois plus !On décide tout de même de partir…

A la sortie du port de St Quay Portrieux à 6heures nous rejoignons le point GPS de départ… Le vent est toujours là, la vague aussi ! En regardant la mer, je sais que je ne passerais pas, je connais mes capacités, et là je sais que c’est infaisable… Une première tentative pour sortir à ski nautique ! C’est la « cata » !

Impossible de sortir face à la vague, on essais, dos à la vague… Je sors !

Mais impossible d’augmenter ma vitesse, 16 nœuds c’est injouable, pour moi qui ski à une vitesse minimale de 22 a 30 nœuds, mon ski ne déjauge pas ! Donc trop de traction dans mes bras, le défi à cette vitesse c’est impossible a réaliser !

photo2

Après concertation auprès de mon équipe, ils me conseillent tous d’arrêter là !  Je ne peux qu’accepter la défaite… Je ne suis pas l’enfant du pays, ils sont sur leur terrain de jeu, les professionnelles de la mer, c’est bien eux ! Je suis démoralisée !

Plus de deux mois se sont écoulé…  Je ne perds pas espoir, je continue à m’entrainer, toujours des heures d’entrainements par jours, et des entrainements en mer et celle-ci pas toujours tendre avec moi, mais je veux encore y croire…  

Faut que la météo s’améliore…

Mais nous avons pris la décision mon équipe et moi de modifier le défi « STERENN-ARMOR » pour des raisons de logistique afin de gagner du temps sur la météo… Ce n’est plus l’équipe de Granville qui viendra à moi avec les semi-rigides, c’est à dire, le semi-rigide qui ouvre la route, celui qui me tracte, mais l’équipe des environs de St Brieuc… Le troisième bateau, aussi un master, mon bateau « sécu » qui nous rapprocherons de Granville…

Et donc, le défi « STERENN-ARMOR », devient… GRANVILLE, JERSEY, St QUAY-PORTRIEUX…Et là en septembre, le 6 septembre exactement, y a mort-eaux, cela fait des semaines que j’attends le jour « J » et si les conditions météo sont favorables, il faut tenter de partir ! Je téléphone à Morgan, un des pilotes de Granville, il me confirme, toutes les conditions sont favorables pour la réalisation du défi… Je passe des heures au téléphone à savoir qui est disponible…

photo3

Ma petite équipe est toujours aussi prête à me suivre, je les adore !   Donc mercredi soir 5 septembre, Pascal, pilote « sécu » et son Master de 6 mètres, nous avons pris la route… Direction Granville !   Voilà, les trois bateaux sont à l’eau, dans le port de Granville. Certains professionnels du nautisme de Granville sans me connaître, nous ont facilités les préparatifs pour la réalisation du défi ! « A EUX, MILLE FOIS MERCI »  

Cette nuit là impossible de fermer l’œil… J’ai peur de cette mer… J’ai peur d’avoir entrainé une équipe, des sponsors sur une mer que je ne connais pas !
J’ai prié tous les dieux de la terre, que Eole et Poséidon me salue a mon passage ! Alors dans le noir, tout comme un condamné j’attends mon heure !

 

Le jour "J "

Départ du port de Granville mon équipe et moi a 6heure 30mn ont rejoint notre point GPS de départ… 

TOP départ à 7heure 45mn de notre point GPS, cap sur Jersey… J’ai un mélange de houle longue avec un clapot venant tribord… J’ai du mal à trouver la bonne place dans la vague… Bizarre cette mer ! En faite ma position idéale pour éviter les chocs, et la « casse » du ski, c’est de mettre mon ski sur le quart et partir en slalom dans la vague du bateau… Ce n’est pas l’idéal pour moi, automatiquement qui dit « slalom », dit traction dans les bras, donc fatigue et douleurs musculaires…

photo4

J’essaie de repérer la topographie pour me situer sur la carte… Toujours en contact avec mon équipe avec VHF à me donner les infos… La vitesse, la distance parcourue, et le point GPS… Et surtout si j’étais dans les temps estimer… C’est à dire moins de 4 heures pour réaliser la traversée !  

Guerre plus d’une heure du départ je laisse Jersey dans mon dos… Toujours une houle longue, la mer s’apaise… Et je crois que moi aussi, peut être est-ce qu’après confirmation, je suis dans les temps ?

Au plateau Des Minquiers, rien ! Pas de mer agitée comme m’ont dit les anciens d’ici… Un arrêt est le bienvenu, pour mon équipe et moi de toute façon c’est mon temps de glisse qui est homologué … Un cachet antidouleurs, le temps d’échanger quelques mots avec l’équipe et ont repart !

photo5

J’aperçois « le grand Léjon » il faut que je m’accroche, que je tienne bon, les douleurs musculaires sont bien présentes, et là, je sais qu’il me reste peu de temps à être encore sur l’eau… La mer s’aplatit, je profite de faire augmenter ma vitesse… Et bientôt ma ligne d’arrivé !

 

Je demande à mon équipe de m’arrêter à 3 miles des « roches de St Quay » de façon à ce que la vedette me servant de point GPS en terme de ligne d’arriver se mette en place, que Morgan et son semi-rigide ayant ouvert la route puisse embarquer la presse et autres accompagnateurs …

 

J’entends à la VHF, « je suis prêt ! »

Et pour moi c’est reparti, je sais qu’il me reste que quelques miles à parcourir, quelques minutes à glisser sur l’eau…

La mer est presque d’huile, tant de fois j’ai espéré avoir ce type de mer pour ce défi, mais ce jour là je n’en croyais pas mes yeux, et malgré la douleur sur tout mon corps, ce n’était que du bonheur… Une mer d’huile…

photo6

Ma ligne d’arrivé, je la voie au loin, ma hantise est que je tombe juste avant de la passer, alors je me mets à pensez à ces sportifs de haut niveau que l’on voit à la télé, ou en fait c’est celui qui arrive derrière qui a les honneurs… Je ne veux pas y croire ! C’est ma ligne, elle est pour moi

C’est mon défi !

Tous les muscles des mains, et des avant bras me brûlent, je n’ai même plus de force pour tenir le palonnier, l’effet « pince » m’abandonne, je me bats contre mon corps et le mal, faut que je tienne juste encore un p’tit peu…

Je la passe, OUI, je l’ai passé ma ligne… Heureuse, OUI, heureuse, c’est sur ! très tant de mois de privations, d’efforts, j’y suis arrivée… A une vitesse moyenne de 22 nœuds…

J’ai la gorge serrée, j’y suis enfin arrivée, je suis enfin chez moi…

photo7

Me voilà, donc, avec un record de plus à mon actif…

 

photo9

Je suis fière, j’en ai rêvé, j’ai osé, je l’ai fait !

 

C’est le défi « STERENN-ARMOR » Granville, Jersey, St Quay Portrieux Une traversée de 66,4 miles nautique en 3 heures 09 minutes…

En ski nautique

 

Et maintenant !

Cela me fait drôle, de ne plus avoir de planning d’entrainement… Je retrouve mon « KRAK-HOUAT » Qui est à l’eau depuis le début d’été, je le bichonne toujours autant comme au premier jour…

photo10

J’ai décidé d’en faire un support publicitaire pour remercier mes partenaires, grâce à EUX, cela me permet de pratiquer mes activités sportives, afin de réaliser mes défis nautiques, et autres manifestations sur l’eau !

 

Mon Edel 2, à partir de son port d’attache évoluera toute l’année dans la baie de St Brieuc et maintenant ici, en Paca et sera un support publicitaire permanent, pour mes partenaires.

 

Il est, de plus l’outil idéal pour démontrer la possibilité de la pratique de la voile par des personnes handicapées dans ma ville et sur les côtes voisines.

photo11

Je sais, qu’il me pardonne mon « KRAK-HOUAT » de l’avoir délaisser pendant des mois. Aujourd’hui il est vraiment adapté avec tous ses agencements en rapport avec mon handicap, pour être autonome en mer et bientôt je pourrais naviguer toute seule, et si mon expérience à ski nautique ou cette relation d’amour que j’ai avec ce bateau peut servir à d’autres personnes en situation de handicap, j’en serais ravie…

Dire que dans la vie rien est insurmontable, qu’il y a toujours une solution à tout obstacle… Il faut juste se donner les moyens d’y arriver… De rêver…
 
Et moi, il faut juste me laisser un peu de temps… Et là, enfin je saurais que mon…

 photo12 Rêve est devenu réalité… 


Seuls les adhérent(e)s d'EDELVOILIER VOILIERS-PASSION sont autorisés à laisser des commentaires.

Commentaires  

#5 RE: Du rêve à la réalité (dernière partie)Joelle 10-03-2010 02:46
Merci Messieurs!
#4 exploit.....Nico33 20-02-2010 12:03
Franchement : CHAPEAU BAS !!!!!!
+1 #3 RE: Du rêve à la réalité (dernière partie)aski 19-02-2010 11:42
super joelle !
+1 #2 bravotom 39 17-02-2010 21:41
superbe exploit,je te dis bravo,je pense que si tu viens faire du skis chez moi ça va etre de la nioniotte :P
+1 #1 superpilip 16-02-2010 21:16
Il faut toujours avoir un rêve sur le feu.
Joli défi
Go to top

Corse Plage Santa Julia fe4a6