Connexion

Wattuneed

Ayant vendu mon moteur, j'ai du le déposer du bateau en vu de le donner à son nouveau propriétaire. Me retrouvant sans moyen de propulsion et le vent s'étant soudainement levé, j'ai dù prendre rapidement une décision avant de voir le bateau s'échouer sur la plage du Lac d'Annecy.

 

Ayant acheté un nouveau moteur pour mon Edel 5 et ne souhaitant pas en faire la collection, j'ai vendu le précédent. Son nouveau propriétaire venant le cherché le 30/05 et au vu de la météo désastreuse, j'ai profité d'une fenêtre météo pour déposer le moteur.

Temps nuageux et gris avec quelques rares éclaircies je gagnais le mouillage du bateau par la petite annexe de plage. Arrivé à bord je mis le moteur en route et gagnait le ponton grace à celui-ci. Au ponton, j'ai arrimé solidement le bateau, un bon clapo s'étant fomé ! J'eu quelques difficultés à déposer le moteur sur le ponton du fait de son poid et du rouli du bateau. Une fois le moteur déposé dans le coffre de ma voiture, il fallu ramenner le bateau à son coffre ! Et la ce ne fut pas de la tarte.
Le vent ayant soudainement forci, le clapo et le vent rendirent le bateau non manoeuvrable. La godille se révélant parfaitement inutile, Swan dérivait lentement sous l'action du vent et du clapo formé, vers la plage....

Heureusement, le mouillage de Swan se situe à 50 mètres du bord de plage par 2 mètres de fond. Je pris rapidement la décision de frapper un long bout sur taquet d'amarrage et me jeta à l'eau (le maillot de bain n'étant pas prèvu il fallut improvisé ! la baignade en calçon ). Je l'ai tiré en direction de son coffre tant que j'avais pied... Ensuite pour gagner les quelques mêtres manquant, j'ai mis le bout en bandoulière et nagea jusqu'au bout d'amarage.

Une fois le bateau amarré devant/derrière afin qu'il n'aille cogner les autres bateau au mouillage je regagnait le cockpit avec une belle frayeure.

Seuls les adhérent(e)s d'EDELVOILIER VOILIERS-PASSION sont autorisés à laisser des commentaires.

Commentaires  

#3 c\'est bienGuest 29-05-2007 22:06
tu es à demi pardonné.... mais ne recommence pas la prochaine fois....
#2 Pas le bon exempleGuest 29-05-2007 09:19
Bien d'accord avec toi sur un exemple à ne pas suivre. Mais n'ayant pas la journée devant moi et le mouillage forain étant interdit de nuit je ne pouvais pas laissé le bateau dans l'attente d'une acalmie.
Avec un bateau plus gros je n'aurais certe pas pris la même décision. On m'a toujours appris que se qui prime c'est la sécurité du bateau avant tout ! Et quand à la mienne, il n'y avait rien à craindre : J'avais pied !
Mais effectivement cela est un parfais exemple à ne pas suvre.
#1 moi pas comprendreGuest 29-05-2007 01:16
à la lecture de ce "papier", je reste effaré.... aurais tu fait ainsi avec un bateau plus gros? dans un cas pareil, le mouillage "en catastrophe" s'impose.. je pense que les règles de sécurité veulent que le bateau soit voilé en fonction du temps, que le mouillage soit à poste,et que le marin ne quitte pas son navire au risque de se noyer, ou de perdres son bateau... imagine que tu aies laché ton aussière... ton SWAN allais se déplumer on ne sait ou...
je ne te félicite pas pour cette manoeuvre
Go to top

La Casserlane